Dans quel cas peut-on effectuer un prêt hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire est la solution de financement à laquelle font recours la plupart des propriétaires. Cependant, ces derniers choisissent cette alternative pour différentes raisons et selon divers cas. Recourir à un prêt hypothécaire nécessite de remplir certaines conditions.

Dans quelles conditions peut-on effectuer un prêt hypothécaire ?

Pour effectuer un prêt, les conditions qu’il faut remplir varient d’une banque à une autre. Toutefois, il y a des conditions essentielles qu’imposent la plupart des banques.

Ainsi, il faut déjà s’assurer d’avoir des revenus réguliers. Autrement dit, cela reviendrait à avoir un emploi ou une activité stables, d’être en poste à la fonction publique, ou encore d’être en contrat à durée indéterminée. À cela s’ajoute la condition du faible taux d’endettement. Il s’agit pour l’emprunteur de ne pas posséder un taux d’endettement supérieur à 33% de ses revenus mensuels.

De plus, l’apport personnel de l’emprunteur doit être au moins de 10%. À titre informatif, plus l’apport est important, plus il y a de possibilités d’obtenir un prêt. Une autre condition exigée est que l’emprunteur ne doit pas être un interdit bancaire, et ce quel que soit sa nature. Une fois ces conditions remplies, l’emprunteur doit fournir des documents exigés par la banque.

Dans quel cas peut-on effectuer un prêt hypothécaire ?

Effectuer un prêt pour disposer de liquidités

Pour la plupart des personnes, un prêt hypothécaire est l’équivalent de liquidités. En effet, l’opération peut être une solution dans différentes situations. Par exemple, on possède un patrimoine immobilier et on souhaite investir dans l’achat d’un autre bien immobilier. En outre, on détient un bien immobilier et on souhaite investir dans l’achat d’une voiture par exemple. Lisez aussi cette page sur ce thème pour effectuer un prêt hypothécaire.

Il convient de préciser que ceux qui souscrivent aux prêts hypothécaires sont des personnes avec un patrimoine immobilier conséquent. Elles ont pour but de dégager de ce patrimoine des liquidités sans avoir à vendre un bien. Le prêt peut servir pour toute sorte de projets. Néanmoins, c’est en fonction de l’utilisation des fonds du prêt qu’on peut déterminer si celui-ci est affecté ou non.

Ainsi, un prêt est dit affecté, lorsque la somme versée a une traçabilité. Par contre, il est non affecté quand le montant est directement versé sur le compte du client, sans un droit de regard sur son utilisation.

Effectuer un prêt hypothécaire pour certaines situations

Rappelons que le prêt hypothécaire peut être effectué dans certains cas où ce dernier peut être affecté ou non. Cependant, il manque des spécifications concernant ce paramètre.

En effet, il y a des situations particulières dans lesquelles on peut parler de prêt hypothécaire affecté. C’est notamment le cas lors de la couverture des frais de succession, de l’achat d’un bien immobilier à l’étranger et de l’achat d’un immeuble lorsqu’on est un non-résident.

En France, la législation interdit aux banques de prendre des garanties sur un bien étranger dans certains cas. Ces derniers concernent l’achat d’un bien immobilier à l’étranger ou pour un non-résident. 

De plus, la législation ne permet pas aux banques de saisir des biens à projet en cas d’impayés. Ceux-ci sont généralement des donations, des investissements ou des achats d’un bien. Dans ces cas, la banque octroie un prêt hypothécaire non affecté. Ce à quoi elles sont souvent réticentes.